Mon abstinence

28 mars 2006

3ème journée

Je suis très très en colère contre ma mère. Elle me reproche mes ennuis financiers, mon incapacité à gérer mon budget.

Si je ne parviens pas à le gérer ce n'est pas car je le dépense à me faire plaisir, non tout mon argent passe dans mes boulimies ainsi qu’à payer mon thérapeute. Et je ne suis pas fière de cela, si je dépensait mon argent à des sorties en boite, à des resto entre amis, des fringues, je comprendrais qu'elle me fasse des reproches, mais la ce n'est pas le cas. J'utilise mon argent pour essayer de me sortir de la merde, j'achète des tas de bouquins de DP pour me soigner et oui cela coûte cher!!! Et oui cela m'emmerde bien de devoir le faire!!Et oui j'en ai plein la tête de cette merde de boulimie!!! Alors Maman, j'aimerai que tu cesses de me faire des reproches de me faire la tête à cause de mon budget! Et puis merde quoi, moi ça me fais mal lorsque tu me fais tous ces reproches, car déjà que je me sens coupable de vivre encore chez toi, que j'aimerai tant être indépendante, avoir mon chez moi, un travail stable et ma vie à moi!. Si tu savais comme je rêve de vivre ma propre vie, si tu savais comme je rêve de ne plus souffrir de crise de boulimie. La vérité c'est que j'en ai marre de tout cela, je me suis fautive d'être malade, de ne pas savoir gérer mes angoisses, mes émotions, de ne pas savoir m'occuper l'esprit, de ne pas savoir combler mes moments d'ennui autrement que par la nourriture...

Et puis zut après tout, je ne vais pas me flageller pour te faire plaisir, je ne vais pas me détruire la santé par culpabilité…merde quoi !!!! les crises c’étaient avant, maintenant FI-NI-TO je me suis faite suffisamment de mal comme cela, je mérite d’être en parfaite santé comme tout un chacun. Mon corps mérite tout le respect du monde parce que je l’aime et j’ai le droit de l’aimer car il sera toujours à mes côtés, il sera toujours la. Je suis le seul capitaine à bord, ce n’est pas ma mère qui va me dicter ce que j’ai à faire . alors non je ne criserai pas pour «  m’excuser «  ou «  me punir «  d’exister, de ne pas être parfaite.

et_20bouche_20cousue_20_big_

Posté par petitedoucette à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 mars 2006

2ème journée d'abstinence

Bien chers lecteurs, cher journal virtuel,

Je rentre à l'instant, la journée fut riche d'émotions et de ressenti. Pour débuter, je n'avais pas changé mon réveil aïe lol et oui j'ai totalement oublié d'avancer d'une heure, ce qui fait que je suis arrivé en retard à mon cours d'allemand. J'ai été rassurée d'entendre les autres dirent que cette année personne n'avait parlé de ce changement d'heure et que certaines personnes du cours avaient fait le changement à la dernière minute. Bref, cela a fait un sujet de discussion pour débuter la journée de bonne humeur :) lol.

Ensuite une heure de cours puis la pause, je suis fière de moi car durant celle ci, je ne suis pas restée dans mon coin comme à mon "habitude", mais je suis allé au café avec le reste du groupe. J'ai eu bcp de plaisir à discuter avec les autres et à m'ouvrir aux différentes discussion, nous avons parlé des festivals notamment celui de Jazz, j'aime partager avec les autres, j'aime la communication, je me rend compte que plus je m'ouvre aux autres, plus je participe aux discussion, plus je me sens exister et vivante et au final plus je me sens sereine et en paix avec mon intérieure. Après cette pause, nous avions encore une heure d'allemand. Puis à midi, je suis allé chercher de l'argent sur mon compte en banque afin d'acheter un complément pour midi. En effet, je m'étais préparée une gamelle avec du riz et des légumes, mais il me manquait une protéine et des AGE. Donc je suis allée à la coop. Pour acheter des oeufs ainsi que de l'huile de noix miam miam. J'en ai aussi profité pour racheter une boite de protéines de lait du DR Ritter, j'en prend le matin comme repas. Ah oui au fait, à l'allemand j'ai dis un tout petit mensonge, lorsque la prof m'a demandé (auf Deutsch bitte?!) ce que je mangeais pour mon früstuck, j'ai répondu que je ne mangeais rien. Je me voyais mal dire " je prend des protéines de lait avec du pollen" je me suis sentie gênée de dire cela, alors j'ai préféré dire que je ne prenais rien, je me suis dit que de toute manière un grand nombre de personne ne mangent pas le matin, donc je ne devrais pas passer pour une extra terrestre, mais bon peut-être que j'aurais du être honnête et dire ce que je prend réellement ? Je ne sais pas..... Ensuite durant la pause, je suis resté dans la salle de cours, étant donné qu'après je devais aller travailler pour 13h et bien je me suis permise de rester sur le lieu des cours pour prendre mon repas de midi. Oh mais je me suis sentie gênée, car la personne (je ne sais pas si c'est un directeur de l'école ou autre) était la et m'a demandé si je restais la et jusqu'a qu'elle heure, ensuite il m'a posé d'autres question. Mais je me suis sentie gênée face à lui car il me regardait d'un drôle d'air, je ne sais pas comment expliquer, mais il m'a mise mal à l'aise. Mais en même temps, j’ai bien conscience que le regard des hommes sur moi est qqch. qui m'effraie encore b, je me sens sale lorsqu'ils me regardent dans la rue ou autres, je me sens gênée, j'ai un peu honte. Je sais que je suis plutôt mignonne et que s'ils me regardent c'est pour cela et que je n'ai pas à en avoir honte, c'est même plutôt flatteur. Mais ce qui me gène c'est le côté sexuel de la chose, pour moi ce n'est pas sale mais ...comment dire ??? Pervers ? Ouais ce côté un peu pervers, c'est un peu comme s'ils me regardaient comme un objet et non pas une personne qui a un coeur, une personnalité, un cerveau. Je suis encore très gênée face à cela. Peut-être que cette peur des hommes est liée au fait que mon père était colérique et que j'en avais peur, surtout lorsqu'il se mettait à me hurler dessus...???

Après mon lunch, je suis allée comme prévu chez SWisslabel, en effet, je débutais cet après –midi. Il s’agit d’une entreprise d’entraînement dans laquelle je travaillerai durant 2 mois au taux de 40% par semaine. Arrivée la bas, je ne sais pourquoi, mais une immense gène m’envahi, je me retrouve face à la secrétaire et la ma timidité reprendre le dessus, je me suis sentie mal à l’aise. Je ne sais pas encore pourquoi, en fait arrivée dans une boite en tant que nouvelle je trouve cela assez déstabilisant, j’ai vu d’autres collaborateurs et cela m’a rappelé que je n’étais pas seule et que je devrais réussir à m’affirmer, prendre ma place parmi toutes ces personnes. Mais ma gène s’est envolé lorsque la personne qui m’a recrutée est arrivée. Durant une trentaine de minute, celle-ci m’a briefée sur le fonctionnement de l’entreprise, bcp de bla bla, mais bon c’est cela le 1er jour hi hi un peu barbant mais il faut bien y passer. Soit ensuite, j’ai fait connaissance avec deux collaboratrices qui comme moi doivent repasser leurs examens de CFC et coïncidence, elles repassent les mêmes branches que moi. Je trouve cela super, car nous pourrons nous entraider, nous soutenir les unes, les autres. Cet après –midi fut assez dure, en effet, j’ai bossé mes cours de TQG pendant environ une heure et demi, et puis je me suis sentie lasse, sans doute que ma grande fatigue n’a pas aidé à ma concentration. Mais je fus soulagée que ma collègue soit dans le même état que moi, ce qui fait que nous avons discuté les trois derniers quarts d’heure. Cela m’a fait du bien de faire connaissance, de me sentir écoutée et d’écouter. Voila, bcp d’émotion pour cette journée. La je suis crevée, donc je pense que je me coucherai relativement tôt.

Mais je suis fière de moi, car j’ai fait de mon mieux aujourd’hui.

enseignant

Posté par petitedoucette à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2006

1ère journée

Bonjour,

voila, je viens de passer ma 1ère journée sous le signe de l'abstinence totale. Ma journée est' déroulée très sereinement. J'ai fait de mon mieux pour m'occuper l'esprit, ne pas fuir lorsque une émotion désagréable montait en moi. J'ai simplement accepté de la ressentir, soit je l'exprimais, soit j'essayais de comprendre ce qui l'avait déclenchée et je recherchais de suite une solution qui me fasse du bien.

Chez nous, ce fut une jolie très ensoleillée, je l'ai trouvé très agréable, je me suis sentie revivre lorsque sous la douceur du soleil, je me suis laissée aller dans les bras chaud et accueillant de morphée.

J'ai éprouvé comme un sentiment de liberté lorsque je me suis cramponnée pour affronter les cours dans lesquelles j'avais le plus de difficulté. Je fut si étonnée lorsque je me suis aperçu que la comptabilité n'était pas aussi compliquée que je m'étais imaginé, le tout était de prendre son courage à deux mains et d'affronter ses livres . Je fut très heureuse de constater que toutes les réponses auxquelles je ne pensais pas pouvoir trouver de réponses moi-même, se trouvaient écrite noir sur blanc dans le livre d'exercice.

je me suis sentie si fière lorsque j'ai pris conscience que pour comprendre qqch., il fallait se pencher dessus et non fuir . Cette prise de conscience m'a fait tellement plaisir, que j'ai maintenant très envie de renouveler l'expérience, j'ai une profonde envie de m'instruire, de rattraper mon retard, d'affronter les difficultés qui se présentent à moi, bref de vivre ma vie en tant qu'adulte responsable et non plus de petite fille apeurée .

Je me suis rendue compte que ce n'est qu'en osant regarder ses difficultés en face que l'on peut trouver des solutions justes et efficace.

Dorénavant, je ne réagirais plus en tant que victime, mais bel et bien en tant que maître de mon destin. J'ai conscience que la volonté ne suffit pas à cesser les crises, mais elle suffit bel et bien à affronter les choses qui me font criser soit mes problèmes, mes émotions  et cetera. Je suis certaine que maintenant que j'ai compris cela, je pourrais voir la vie sous un autre angle et aller de l'avant.

Cet après-midi, je me suis vraiment faite plaisir en faisant des choses qui m'apportent paix et sérénité, j'ai lu, j'ai écouté de la musique, j'ai dansé et chanté et je me suis laissée aller sous le soleil de ma terrasse à une profonde détente. et cerise sur le gâteau, j'ai respecté mon corps en lui donnant une alimentation saine et équilibrée...

Voila pour ma toute 1ère journée, je suis FIERE DE MOI, FIERE DES RESSOURCES QUE J'AI EN MOI ET FIERE DE CE QUE JE SERAIS CAPABLE DE FAIRE .

start

Posté par petitedoucette à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]